Syndicat Intercommunal des Eaux des Voirons

Vous êtes ici : Accueil > Vie pratique > Faire des économies d’eau !

Faire des économies d’eau !

JPEG - 9 ko

L’eau est une ressource vitale mais elle est inégalement répartie sur la planète.

97 % de l’eau est salée et sur les 3 % restant, seulement 0,7 est utilisable directement par l’homme.

 

  • De bonnes raisons pour économiser l’eau ... Economiser l’eau permet de limiter les prélèvements sur la ressource en eau qui n’est pas inépuisable et de préserver les milieux aquatiques ;

Economiser l’eau permet également de limiter les investissements publics pour capter, traiter et distribuer l’eau jusqu’au robinet ... et cela se répercute sur la facture d’eau.

En surveillant ses consommations, on peut diminuer sa facture de 30%.

Economiser de l’eau chaude permet également de faire des économies sur les factures d’énergie (plus de 40 % de l’eau consommée est de l’eau chaude).

 

Repères : Un robinet qui coule pendant 2 minutes par jour, c’est 10 000 litres d’eau consommés sur une année.

Voici le tableau des consommations d’un foyer

GIF - 14.8 ko
Répartition consommation générale par foyer

 

  • J’économise l’eau
    Au 20e siècle, la consommation d’eau dans le monde a été multipliée par 7 alors que la ressource en eau a considérablement diminué. La pénurie d’eau est le plus grand danger qui pèse actuellement sur la planète. En effet, 1,1 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à une eau salubre, un tiers de la population mondiale est privée d’eau potable, et près de 2,5 milliards n’ont pas d’installations adéquates d’assainissement. Et le manque d’eau n’ épargne pas les pays développés : en France, on pense aux sécheresses estivales.

- Je prend une douche rapide plutôt qu’un bain car je consomme ainsi entre 25 et 100 litres d’eau au lieu de 250 litres environ, et je participe à la préservation de cette ressource naturelle limitée. En effet, dès 2030, la demande en eau pourrait dépasser l’offre : 50% de la population mondiale serait privée de cette ressource vitale.
- Je coupe l’eau quand je me brosse les dents, me lave les mains ou me rase. Je réduit ainsi ma consommation d’eau de moitié. L’eau douce ne représente que 2,5 % du stock total d’eau sur la planète (les 97,5 % restant étant salés).
- J’installe une chasse d’eau à double commande dans mes toilettes ou je place une bouteille pleine de sable ou une brique dans le réservoir, car je réduit ainsi ma consommation d’eau de 1 à 2 litres à chaque remplissage de la cuvette.
- J’équipe ma robinetterie de systèmes permettant de limiter ma consommation d’eau, comme par exemple des réducteurs de débit, des aérateurs, des mitigeurs ou des douchettes à faible débit.
- Je répare au plus vite les éventuelles fuites d’eau, car une fuite goutte à goutte peut représenter 35 000 litres d’eau par an. Une lecture attentive de sa facture d’eau permet souvent de les détecter.
- Je ne fais fonctionner mon lave-linge ou mon lave-vaisselle que lorsque la machine est remplie ou j’utilise la touche demi-charge qui permet d’ économiser environ 30 % du volume d’eau.

 

  • Je préserve la qualité des eaux souterraines
    En France, l’eau d’origine souterraine fournit 60% de notre eau potable. Il est donc essentiel de préserver sa qualité

- J’utilise une lessive sans phosphates pour éviter la prolifération d’ algues microscopiques, dangereuses pour la vie aquatique. Aujourd’hui, les quantités de phosphates mesurées dans les rivières sont 10 à 15 fois supérieures aux teneurs naturelles.
- Je veille à respecter les doses indiquées sur les emballages des produits ménagers.
- Je ne jette pas les restes de peintures, de solvants usagés (white-spirit, acétone.) dans les toilettes ni dans l’évier mais à la déchetterie. Les rejets de substances toxiques, même émises en faibles quantités, peuvent avoir des conséquences irréversibles sur les écosystèmes et présenter des dangers pour la santé.